« Back to all events

Fashion Without Fashion (18th-20th centuries)

Dates:
  • Tue 11 Apr 2017 14.00 - 17.00
  • Wed 12 Apr 2017 09.00 - 13.00
  Add to Calendar 2017-04-11 14:00 2017-04-12 13:00 Europe/Paris Fashion Without Fashion (18th-20th centuries)

Languages: French, English

Cette journée d’études a pour ambition d’interroger des mécanismes de construction des modes. Du XVIIIe au XXe siècles, l’accélération des échanges, l’industrialisation et la mondialisation en marche transforment la manière d’envisager les modes. Néanmoins, le vêtement et la silhouette sont bien souvent les seuls sujets étudiés sous l'appellation générique de « la mode ». Or d'autres éléments de la culture matérielle sont l'objet de modes. Des techniques nouvelles sont aussi l'objet de modes. Ce sont ces éléments de « modes sans la mode » que nous mettons à l'étude lors de ces journée au prisme d'objets variés : chinoiseries, textiles, collections de botanique, dessins et modèles, ou encore brevets d’invention. Il ne s’agira en aucun cas d’étudier les modes qui s'en emparent en tant que résultat, mais de comprendre les facteurs institutionnels, politiques, économiques et techniques qui expliquent en partie le succès ou l’échec des produits. Les acteurs tentent d’organiser la vie sociale des objets.
Les intervenants interrogeront les mécanismes de construction de la réputation esthétique des objets, partie intégrante de leur définition. Les interventions démontreront que la mise en place des codes de mode est au cœur de stratégies visant la formation d’un nouveau Dieu – éphémère -, la tendance, pourtant voué à se démoder éternellement. Les notions de « goût », de « mode », de « modernité », d’« originalité » et de « style » seront mises à l’épreuve. Comment impose-t-on des objets à la mode alors que par définition ils sont voués à disparaître devenant ainsi des « beautés mortes » ?

Sala del Capitolo, Badia Fiesolana DD/MM/YYYY
  Sala del Capitolo, Badia Fiesolana

Languages: French, English

Cette journée d’études a pour ambition d’interroger des mécanismes de construction des modes. Du XVIIIe au XXe siècles, l’accélération des échanges, l’industrialisation et la mondialisation en marche transforment la manière d’envisager les modes. Néanmoins, le vêtement et la silhouette sont bien souvent les seuls sujets étudiés sous l'appellation générique de « la mode ». Or d'autres éléments de la culture matérielle sont l'objet de modes. Des techniques nouvelles sont aussi l'objet de modes. Ce sont ces éléments de « modes sans la mode » que nous mettons à l'étude lors de ces journée au prisme d'objets variés : chinoiseries, textiles, collections de botanique, dessins et modèles, ou encore brevets d’invention. Il ne s’agira en aucun cas d’étudier les modes qui s'en emparent en tant que résultat, mais de comprendre les facteurs institutionnels, politiques, économiques et techniques qui expliquent en partie le succès ou l’échec des produits. Les acteurs tentent d’organiser la vie sociale des objets.
Les intervenants interrogeront les mécanismes de construction de la réputation esthétique des objets, partie intégrante de leur définition. Les interventions démontreront que la mise en place des codes de mode est au cœur de stratégies visant la formation d’un nouveau Dieu – éphémère -, la tendance, pourtant voué à se démoder éternellement. Les notions de « goût », de « mode », de « modernité », d’« originalité » et de « style » seront mises à l’épreuve. Comment impose-t-on des objets à la mode alors que par définition ils sont voués à disparaître devenant ainsi des « beautés mortes » ?


Location:
Sala del Capitolo, Badia Fiesolana

Affiliation:
Department of History and Civilization

Type:
Workshop

Discussant:
Prof. Luca Molà (EUI - Department of History and Civilization)

Contact:
Fabrizio Borchi (EUI - Department of History and Civilization) - Send a mail

Organiser:
Audrey Millet (European University Institute)

Attachment:
Privacy Statement
Programme
 
 

Similar events

 

Page last updated on 10 November 2016