Archives historiques de l'Union européenne

Jakub Szabó : un économiste en quête de réponses

Grâce à une bourse de recherche du Fonds international de Visegrád, le doctorant de l'Université de Bratislava consacre trois mois à sa recherche de thèse aux Archives historiques.

22/07/2021 | News

En 2009, la Slovaquie, État membre de l'UE, a rejoint l'Union monétaire européenne, contrairement à ses pairs, la République tchèque, la Hongrie et la Pologne. Pourquoi ces pays ont-ils choisi de rester en dehors de la zone euro ?

Une approche interdisciplinaire

Jakub Szabó, doctorant en économie à l'Université de Bratislava, souhaite trouver une réponse à cette question. Pour ce faire, cependant, il a trouvé nécessaire de regarder au-delà des méthodologies standard de sa discipline.

« En économie, nous avons plusieurs modèles économétriques sophistiqués pour examiner les avantages et les inconvénients de l'entrée dans une union monétaire commune […] Ce que ces modèles ont tendance à omettre, cependant, c'est que l'entrée dans une union monétaire commune est une décision autant politique qu’économique et que ces décisions ont tendance à être ancrées dans l'histoire. »

La perspective interdisciplinaire de Jakub l'a amené aux Archives historiques de l'Union européenne, où, soutenu par la bourse de recherche du Fonds international de Visegrád, il passe l'été à approfondir les décisions d'autres États qui, d'une manière ou d'une autre, ont choisi de ne pas joindre l'Union monétaire européenne (UME).

Leçons de l'histoire de la construction européenne

Les recherches de Jakub sont liées à sa thèse de doctorat, qui traite spécifiquement du développement économique post-1989 dans les pays du V4 (République tchèque, Hongrie, Pologne et Slovaquie). Selon Jakub, la décision d'adhérer ou non à l'euro est le plus gros problème parmi ces quatre pays. Si c'est ce qui distingue la Tchéquie, la Hongrie et la Pologne de la Slovaquie, expliquer pourquoi elles ont divergé n'est pas une tâche facile.

« J'ai pensé qu'il serait intéressant d'examiner l'histoire de l'intégration européenne et d'évaluer les circonstances politiques et économiques qui déterminent les décisions d'adhérer ou de ne pas participer au projet d'intégration monétaire européenne. » […] « En ce qui concerne les questions de politique monétaire », explique-t-il, « nous avons tous beaucoup à apprendre de l'histoire de l'intégration économique et monétaire européenne. »

Aux AHUE, Jakub s'est spécifiquement penché sur le fonds concernant les pays de l'AELE, qui ont finalement décidé de ne pas fixer leurs monnaies à l'UME.

« J'espère découvrir quelles circonstances économiques et politiques ont influencé leurs décisions et quelles leçons l’on peut en tirer pour des économies comme la Pologne, la Hongrie ou la République tchèque en termes de conduite de la politique monétaire et des taux de change. »

Une nouvelle expérience de recherche

Étant nouveau dans la recherche archivistique, l'expérience de Jakub aux AHUE a été révélatrice. « Comme je n'ai jamais travaillé dans les archives auparavant, ma perception de la recherche en archives était quelque peu superficielle et naïve », a-t-il déclaré.

Avec un mois de travail à son actif, son expérience aux AHUE a cependant « dépassé » ses attentes.

« Le personnel a été impeccable, très serviable », dit-il. « J'ai réussi à trouver un grand nombre de documents importants pertinents pour mes recherches, dont je n'avais pas connaissance auparavant. »

La bourse Visegrád

La bourse de recherche du Fonds international de Visegrád aux AHUE a été créée en 2021 et Jakub est le premier chercheur à profiter de cette opportunité.

« Je recommanderais vivement à tout chercheur des pays du V4 intéressé par l'histoire de l'intégration européenne de postuler pour cette bourse. C'est une magnifique opportunité pour tout le monde, non seulement dans le domaine de l'économie, mais aussi dans les domaines de l'histoire, des études européennes, des sciences politiques et du droit », a-t-il déclaré.

Les boursiers des bourses de recherche Visegrád aux AHUE sont sélectionnés chaque année en avril et octobre. Des informations complètes sur le programme de bourse sont disponibles sur le site Web des AHUE.

Back to top