Home » Research » Archives historiques de l'Union européenne » Nouveautes » Les archives privées de Max Kohnstamm ouvertes à la consultation en ligne aux Archives Historiques

Les archives privées de Max Kohnstamm ouvertes à la consultation en ligne aux Archives historiques

Posted on 05 November 2015
Les archives privées de Max Kohnstamm, versées en 2001 aux AHUE, ont été numérisées et ajoutées aux collections disponibles sur le site web des Archives historiques de l’Union européenne (AHUE).  

Max Kohnstamm (1914-2010) était un diplomate néerlandais et collaborateur de longue date de Jean Monnet. Il était membre de la délégation néerlandaise pendant les négociations de la déclaration Schuman de 1950 et fut le premier secrétaire de la Haute Autorité de la Communauté européenne du charbon et de l’acier en 1952, sous la présidence de Jean Monnet. Il fut vice-président du Comité d'action pour les Etats-Unis d'Europe de 1955 à sa dissolution en 1975. En octobre 1956 il devint le Secrétaire général du « Comité des trois sages » (Comité des Trois), un groupe de travail établi par le secrétariat de la Conférence intergouvernementale pour le Marché commun et l'Euratom, chargé d’élaborer des propositions pour un programme européen de production d’énergie atomique. Il y était responsable de la coopération avec les Etats-Unis, la Grande Bretagne et le Canada. Max Kohnstamm fut directement impliqué dans la mise en place d’une Université européenne, menant à la création de l’Institut universitaire européen de Florence, dont il fut le premier président de 1975 à 1981. Il était membre du Groupe Bilderberg et de la Commission Trilatérale.

Quarante neuf dossiers composent ce fonds qui concerne, entre autres, l’accélération de l’application du Traité, les relations franco-allemandes et la création de l’Institut universitaire européen. Le travail de Max Kohnstamm pour le Comité d’action pour les Etats-Unis d’Europe est également bien documenté, y compris les délibérations portant sur la Force nucléaire multilatérale (MLF). Les archives consistent principalement en notes préparées par Max Kohnstamm, à l’intention par exemple du président Jean Monnet lorsqu’il était membre de la Haute Autorité. On trouve aussi dans ce fonds les originaux des journaux rédigés par Max Kohnstamm entre 1953 et 1967.

Les documents sont en français, anglais et néerlandais.

Lien direct : fonds Max Kohnstamm