Home » Research » Archives historiques de l'Union européenne » Nouveautes » Les Archives historiques font désormais partie du rapport annuel de l'IUE

Les Archives historiques font désormais partie du rapport annuel de l'IUE

Posted on 29 May 2018

Le rapport du Président de l’Institut universitaire européen a changé de forme ces dernières années et inclus désormais toute une section dédiée aux activités des Archives historiques de l’Union européenne.

Chercheurs, déposants et personnes intéressées peuvent prendre connaissance du travail effectué aux Archives historiques en consultant la dernière édition du Rapport annuel (pages 72-77), paru au printemps 2018.

Selon ce rapport, les AHUE ont reçu aux alentours de 11 000 nouveaux dossiers en provenance des institutions européennes, incluant le Conseil, la Banque d’investissement européenne, la Cour de Justice, le Parlement européen et les diverses agences de l’UE. Dans le même temps, environs 41 000 dossiers provenant des institutions européennes ont été décrits dans notre base de données.

Ajoutons à cela les 1 000 documents d’archives privées reçus pour traitement aux AHUE, et les 2 400 dossiers traités et classés. La député européenne, Danuta Hübner, fut l’une des personnes à avoir signé un contrat de dépôt et transféré ses documents à Florence en 2017.

Les AHUE cherchent également à faciliter l’accès à leurs fonds digitalisés. Des prestataires extérieurs ont digitalisé, sur place, 1 370 dossiers aujourd'hui consultables par la communauté scientifique.

Les Archives ont amélioré leur présence en ligne, leur site internet comptabilisant plus de 300 000 visites en 2017, contre 280 000 l’année précédente.

De plus, les AHUE ont organisé en 2017 de nombreuses activités afin de susciter l’intérêt du public, tels que l’exposition itinérante « Ever Closer Union », la Journée portes ouvertes et le programme éducatif. Ce dernier a porté près de 1000 étudiants florentins aux AHUE afin d’en apprendre plus sur l’Union européenne, son histoire et sa mémoire écrite préservée à la Villa Salviati.

Lisez le rapport complet en suivant ce lien.